TAMAZIGHT, LANGUE OFFICIELLE ET NATIONALE … MAIS INVISIBLE ET INAUDIBLE.

0
42
On est en droit de se demander à quoi bon inscrire Tamazight dans la constitution en tant que langue officielle et nationale si cela ne se matérialise pas par un réel programme d’intensification de son utilisation.

Les obligations suivantes s’imposent, si les pouvoirs publics respectent le socle de la nation, en l’occurrence la constitution.

En tamazight sur tout le territoire national :

– Tous les édifices publics
– Les commerces
– Les panneau de signalisation
– Les noms des villes
– Le passeport ainsi que les autres documents administratifs

Les services publics doivent être assumés et fournis en Tamazight, y compris, la police, la gendarmerie et la justice.

Il est important et primordial que la visibilité de notre langue soit une réalité quotidienne et pratiquée à tous les niveaux de la société.

Messieurs les décideurs, vous avez fait, dans le passé, des campagnes d’arabisation dans le seul et unique but de « peindre » notre société comme le disait notre cher regretté Matoub Lounès.

Qu’est-ce que vous attendez pour mettre en place un « plan Marshall » pour rattraper le temps perdu et éviter d’autres printemps berbères.

Le message concerne, bien sûr, toutes les bonnes volontés au niveau national mais, vise, particulièrement, les élus kabyles qui doivent donner l’exemple et démontrer toute l’importance de vivre pleinement notre identité, donc, notre langue.

Résultats de recherche d'images pour « tamazight »