Les salaires de la honte … un député à 400 000 DA et 82% des salariés à moins de 40 000 DA !

0
60

Le pouvoir d’achat des travailleurs algériens
Les salaires de la honte … un député à 400 000 DA et 82% des salariés à moins de 40 000 DA !
Une enquête de l’ONS (office national des statistiques) sur «les dépenses de consommation et le niveau de vie des ménages – 2011 », a estimé le nombre des travailleurs salariés à 6,7 millions, dont 49,8 % employés dans le secteur privé. Selon les résultats de cette enquête, le revenu salarial net moyen des travailleurs (tous secteurs confondus) s’élève à 36 000 DA. L’analyse des résultats de cette enquête montre que le salaire mensuel médian était estimé à 24 468 DA. Ce qui signifie que la moitié des salariés algériens, soit 3,35 millions, avaient un salaire inférieur à 1,6 fois le SNMG. La même enquête démontre que 5 470 000 travailleurs (tous secteurs confondus), soit 82 % du total des salariés, touchent moins de 40 000 DA par mois. Or, selon une enquête menée par l’UGTA durant la même année, une famille avec 4 enfants avait besoin de 40 000 DA / mois pour subvenir à ses besoins vitaux. Elle démontre également que le salaire moyen de 2 409 000 travailleurs d’exécution du secteur privé (60,3 % des travailleurs du privé) s’élève à 18 100 DA. Ce qui ne représente que 1,2 fois le SNMG et à peine 55 % la valeur du PIB/habitant. Elle montre aussi que 1 043 000 travailleurs (soit 15,6 % du total des salariés) perçoivent moins de 15000 DA, c’est-à-dire moins que le SNMG.