Coronavirus : pour Michel Houellebecq, le monde d’après « sera le même, en un peu pire »

0
122

L’écrivain de « La carte et le territoire » (prix Goncourt 2010) ou de « Sérotonine » (2019) donne de ses nouvelles et sa vision de la pandémie de coronavirus. Après cette crise, « tout restera exactement pareil », écrit-il notamment.

Que fait un écrivain lorsqu’il est confiné ? Il écrit. Pour Michel Houellebecq, cela a pris la forme d’une lettre, rendue publique lundi 4 mai sur l’antenne de France Inter, dans laquelle il répond indirectement à quelques-uns de ses pairs (Frédéric Beigbeider, Catherine Millet, Emmanuel Carrère) et partage sa vision de l’actuelle crise sanitaire.

« Je ne crois pas une demi-seconde aux déclarations du genre ‘rien ne sera plus jamais comme avant’. Au contraire, tout restera exactement pareil« , affirme notamment l’auteur d’Extension du domaine de la lutte (1994). Et même, précise-t-il quelques paragraphe plus loin, « nous ne nous réveillerons pas, après le confinement, dans un nouveau monde; ce sera le même, en un peu pire.«

«Jamais la mort n’aura été aussi discrète qu’en ces dernières semaines. Les gens meurent seuls dans leurs chambres d’hôpital ou d’Ehpad». -Michel Houellebecq

Michel Houellebecq estime que l’épidémie confirme certaines de ses intuitions, en cela qu’elle « devrait avoir pour principal résultat d’accélérer certaines mutations en cours« , dont « la diminution des contacts humains« . Cet aspect était au centre d’un de ses romans, La possibilité d’une île (2005).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here